Quand sont nées les
Trois Fontaines ?

Le lieu-dit "les Trois Fontaines"
existe depuis plus de 2 siècles

 

Sur une carte postale ancienne dite "Le Clain au trois Fontaines" (photo collection Gérard Simmat), la maison à gauche est celle en face de la nôtre (48-52 avenue de Paris), et en haut de la falaise, on reconnaît la chapelle de la Communauté de la Sagesse, au 42 rue de la Cueille Mirebalaise.

Sur le cadastre de Napoléon, le lieu-dit "les Trois Fontaines" se situe à 350 m de chez nous, à l'actuel n° 75 de l'avenue de Paris (anciennement "grande route"), là où le chemin du Trait Tabouleau  serpente de l'avenue de Paris jusqu'au Porteau.

Une fontaine est également mentionnée à gauche du n° 66, à quelques pas de notre maison. Cette fontaine existe toujours, et il suffit de descendre quelques marches pour y parvenir.

En face de cette fontaine, correspondant à l'actuel n° 39, se trouvait un bureau d'octroi : c'est là que les marchandises entrant dans Poitiers étaient taxées. Cet impôt local a disparu en France au lendemain de la seconde guerre mondiale, en 1948.

Le roulage désignait
le transport de marchandises
par voiture à cheval

La maison se situe, en réalité, entre deux lieux-dits : la Petite Vacherie (vers Paris, n° 29 et peut-être aussi notre numéro, le 27) et le "Roulage accéléré" (vers Poitiers, n° 23 et 25).

 

Autrefois, le roulage désignait le transport de marchandises par voiture à cheval. A la fin du 19ème siècle, le roulage ordinaire parcourait 30 à 40 km par jour, tandis que le roulage accéléré allait jusqu'à 75 km par jour : Paris-Poitiers en 4 jours ! Depuis, on a fait quelques progrès ! On peut donc supposer qu'au début du 19ème siècle, les numéros 23 et 25 comportaient des écuries, granges à foin, abris de stockage de marchandises... Les numéros 30 à 66 étaient les "Jardins du roulage".

Vous trouverez d'autres cartes postales anciennes
au bas de cette page
Le Clain aux Trois Fontaines, Collection Gérard Simmat
La maison a été bâtie vers 1900

Quant à la maison elle-même, elle remonte à 1900, et sur les photos aériennes de Géoportail, on peut noter quelques étapes de ses agrandissements successifs depuis la construction originelle, encore inchangée en 1924. A l'intérieur, les deux murs porteurs sont encore en bois.

 

Petite curiosité : rue de la Cueille Mirebalaise (littéralement la colline qui mène à Mirebeau), au n° 12, une porte maintenant murée permettait de descendre dans notre jardin : on voit toujours son embrasure.

Sources :

Petite balade le long du Clain, du Nord vers le Sud,
en une douzaine de cartes postales anciennes
Le Clain au Nord de Poitiers

Les deux maisons au premier plan (à gauche avec la publicité "Suze") sont toujours présentes. La maison de droite est une pizzeria qui changera prochainement de destination

Le Clain avenue de Paris

Les trois Fontaines vue du Trait Tabouleau, au-dessus de l'avenue de Paris. Le chemin du Trait Tabouleau prend naissance au 75 de l'Avenue de Paris

La Tour du Cordier

La porte de Paris autrefois, sans voiture ni bitume. Cette tour récemment remise en valeur marque l'entrée de Poitiers par le Nord, que ce soit de Paris, de Nantes ou de Buxerolles. La Tour du Cordier, ainsi nommée car elle servit d'entrepôt à un cordier, est parfois appelée porte de Paris ou plus anciennement Tour de la Poudrière pour une raison semblable. A ne pas confondre avec l'ancienne poudrière toute proche, voir la photo correspondante.

Le Clain aux Trois Fontaines

Photo collection Gérard Simmat. Les Trois Fontaines, avec à gauche la maison du 50 avenue de Paris et au centre en haut, la chapelle de la Communauté de la Sagesse

L'ancienne poudrière

L'ancienne poudrière est le point focal du square de la Petite Villette, boulevard Chasseigne. Derrière le pont du chemin de fer de la Porte de Paris, on voit la passerelle en fer maintenant condamnée. De nos jours la tour est noyée dans la végétation et le pont moderne de l'Intendant Le Nain masque l'ancien pont...

Les Faubourgs de la Cueille

Le pont de Rochereuil est au premier plan

Sainte Radegonde

Sainte Radegonde vue du Clain

Saint Pierre et Sainte Radegonde

La cathédrale Saint Pierre et et l'église Sainte Radegonde sont vues du Clain

Le lycée des Feuillants

Le lycée des Feuillants et les Moulins de Chasseigne au premier plan

Les Moulins de Chasseigne

Les Moulins de Chasseigne sont vus d'avion, avec les Feuillants à l'arrière

Les Coteaux de Blossac

Les Coteaux de Blossac vus de sous le pont du chemin de fer (le Pont du Tunnel)

La sortie du Pont de Tunnel

Les Coteaux de Blossac, et au premier plan, la sortie du Pont du Tunnel

Le bout du tunnel !

La sortie du tunnel ferroviaire qui passe sous l'avenue de la Libération et débouche vers Saint Benoit, sur le "Pont du Tunnel"

Réservations : +33 6 76 46 18 09

marie@lestroisfontaines-poitiers.com

Marie Jaillard, 27 av de Paris, 86000 Poitiers

Label Clé vacances, deux clés
Le bout du tunnel !

La sortie du tunnel ferroviaire qui passe sous l'avenue de la Libération et débouche vers Saint Benoit, sur le "Pont du Tunnel"